Patricia Hanssens, rédactrice-coordinatrice de la lettre
« Ici, on consacre même du temps au bien-être des salariés. »

QUEL EST TON PEDIGREE?

Une maîtrise de communication en poche, je suis partie m’immerger deux ans en Allemagne pour étudier la sociologie, la psychologie et l’allemand. L’interculturalité entre nos deux pays me passionnait. Et comment surprendre nos spécificités et nos ressemblances autrement qu'en m’immergeant sur place ?!

À mon retour en France, je n’avais plus une sardine à me mettre sous la dent. Le contexte de crise n’était pas franchement favorable pour mener ma recherche d’emploi en tant que jeune diplômée. J’ai du me satisfaire d’un boulot d’assistante trilingue anglais-français-allemand dans le privé.

Mais j’ai toujours envisagé ma vie avec du sens, des valeurs. Pour compenser, J’ai donc donné de la voix à Radio Campus. Grâce à mon engagement, J’ai plongé dans le milieu associatif lillois et rassasié mon goût du reportage. Petit à petit, j’ai changé d’univers. De piges en piges, de réalisations de journal d’assos à une collaboration à « Territoires » (revue de réflexion sur la démocratie locale), j’ai dérivé jusqu’à cumuler assez de petits contrats pour quitter mon boulot alimentaire. Et puis le réseau associatif que j’ai découvert au fil de l’eau (via la MRES) a guidé ma navigation vers l’Apes, où j’ai mouillé l’ancre en 2004.

QUELLE EST TA MISSION ?

J’assure la coordination, les reportages, la rédaction de tout ou partie de différents supports d’information et de vulgarisation...

Il y a la lettre de l’Apes, qui part à la pêche aux initiatives d’économie solidaire durant quatre saisons, traitant de thèmes fertiles et sélectionnés collectivement. Et puis le rapport d’activité annuel et les portraits d’acteurs et de territoires. À côté de ça, je sors de mes filets quelques compte-rendus et synthèses de réunions. Ma longue-vue m’aide à garder un œil sur l’actualité de l’ESS, aussi.

Ce qui est super, c’est qu’on m’a fait confiance pour élargir le comité de rédaction et recruter des rédacteurs bénévoles. Du coup, je suis capitaine d’une troupe de moussaillons qui m’épaule pour tenir la barre. Je leur transmets mon savoir-faire dans un esprit d’éducation populaire. Ils contribuent à faire connaître le réseau de l’Apes tout en affûtant leur plume. Avec ce fonctionnement, j’ai pu tisser un lien particulier avec nos adhérents. Et plus besoin de boussole pour suivre la vie du réseau !

Au changement de quart, je propose à mes collègues des temps alternatifs, du Chi Gong, des ateliers d’écriture et surtout du royal chocolat !

QU’EST-CE QUI T’INTÉRESSE DANS CETTE ASSOCIATION ?

Avec l’Apes, je suis bien dans ma tête et sur mes deux pieds marins ! L’équipage est vraiment super avec moi et mes débordements. Ici, on consacre même du temps au bien-être des salariés ! Tel un rémora escortant une baleine, je nage dans l’océan de l’économie solidaire. Les valeurs que je partage sont illustrées de choses concrètes, cohérentes avec les pratiques. Et chaque jour, une foule de poissons de toutes espèces et de toutes couleurs enflamment mon inspiration.

Linkedin : patriciahanssens

Rédaction Fanny Obled

patricia-hanssens.jpg
patricia-hanssens.jpg