Notre vision

L'Economie Sociale et Solidaire (ESS) se trouve dans un contexte charnière pour se développer :

  • une crise économique, morale, sociale, environnementale et financière qui apporte chaque jour les preuves que les recettes d'hier ne fonctionnent plus et nous conduisent à des impasses et des conflits qui menacent l'existence même de millions d'individus,
  • une loi ESS, promulguée en juillet 2014, qui propose une reconnaissance législative d'un « mode d'entreprendre différent »,
  • un redécoupage territorial favorisant son développement sur une échelle territoriale élargie, celle de la Région Hauts-de-France,
  • des acteurs et des territoires de plus en plus mobilisés pour créer des emplois non délocalisables et des réponses aux besoins fondamentaux des habitants de notre région.

En combinant les différentes formes d’économies, marchande, redistributive et réciprocitaire (entre les citoyens), l’ESS a fait la preuve qu’elle crée de l’activité économique nouvelle, génératrice d'emplois non délocalisables… mais l'ESS c’est bien plus que de l’économie.

En la rendant plus juste sur les plans économique, social et environnemental, les acteurs de l'ESS contribuent à la transformation de la société. Cette économie du sens doit être construite avec les citoyens, et pas seulement pour eux, car ils sont les mieux à même de repérer leurs besoins et d'envisager des solutions. Elle leur permet d'exercer pleinement leur citoyenneté dans toutes ses dimensions et de s'impliquer dans la vie économique de leur territoire, dans un autre mode d'entreprendre, de consommer, d'échanger, d'épargner et de travailler dans une démarche d'innovation sociale.

Les adhérents de l'Apes se sont exprimés lors de l’assemblée générale de juin dernier. Objectifs : se poser et prendre de la distance avec des chercheurs, renforcer le réseau par les échanges entre structures et explorer des pistes pour faire davantage vivre la dynamique collective.

Publié le mercredi 18 juillet 2018