[COVID-19] Makers !

Quand on partage un patron, on devient maker !

On a tous croisé un post sur les réseaux sociaux parlant d'un FabLab qui réalise des visières en impression 3D !

Makery (Le média de tous les labs) nous explique qu'en cette période de confinement face au Covid-19, la mobilisation des "Makers français", les personnes qui travaillent entre autres au sein des FabLabs, est sans précédent. Rompus au travail collaboratif et en fabrication distribuée, en échange de logiciels, conseils, patrons en tissus... les makers se sont illustrés dans cet élan national de solidarité. D'après Makery, c'est 100 000 visières qui ont pu être créées, avec une production distribuée par 5000 makers bénévoles et 100 FabLab. "Aujourd’hui 3000 à 5000 makers indépendants sont rassemblés rien qu’au niveau des groupes Facebook et Youtube", des collectifs réactifs qui cherchent à s'organiser.

S'il reste encore beaucoup à construire, Makery nous explique qu'il y a de nombreux enseignements à tirer de ce mouvement et de cette appétance au Do-It-Yourself. Quand on ouvre à tous les possibilités de faire soi-même (gel hydroalcooique, masque, visières mais bien plus encore), quand les plans de réalisations sont partagés, alors on fait place à l'innovation et ça peut aller très très vite !

"Dès les premiers jours du confinement des groupes se sont organisés pour envisager la conception open source de respirateurs. On peut citer le groupe Makers for Life et son projet MakAir soutenu par le CHU de Nantes, ou le projet Minimal Universal Respirator soutenu par les ONG Objectif Sciences International et ACTED. Ces travailleurs de l’ombre œuvrent à moyen terme pour répondre à une pandémie internationale – et non une épidémie nationale – sans chercher l’esbroufe médiatique".

Article complet à lire ici.